Symboles maçonniques en Haute-Loire

8,00 €
TTC

Auteur : Jérôme Frère

Éditeur : Éditions du Roure

Parution : Avril 2020

Format : 21 x 30 cm - 60 pages

Beaucoup de villes françaises possèdent un important passé maçonnique et la ville du Puy-en-Velay, haut lieu de spiritualité, ...

  • Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance") Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance") Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance") Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance")

Beaucoup de villes françaises possèdent un important passé maçonnique et la ville du Puy-en-Velay, haut lieu de spiritualité, ne fait pas exception avec la présence de plusieurs loges au fil des siècles. Ainsi, la ville du Puy accueille d’abord la loge « La Parfaite union », créée dès 1771 par des maçons lyonnais, avant la création d’autres loges en terre ponote.

     À travers le Velay, les tentatives d’installation de loges s’opèrent avec plus ou moins de réussite. À l’Orient d’Yssingeaux, la sous-préfecture accueille ainsi un atelier maçonnique « Les Vrais amis », qui ouvre ses travaux dès 1808, mais également certains chefs-lieux de cantons s’y mettent, par exemple, ceux du Monastier-sur-Gazeille, de Craponne-sur Arzon ou de Monistrol-sur-Loire.

      Après un temps de retrait, grâce à une participation importante des frères des loges « L’industrie » et Les «Travailleurs unis » à l’Orient de Saint-Étienne, la loge ponote « Le Réveil anicien », selon l’historien Jean-François Brun (« La franc-maçonnerie instrument de cohérence du régime napoléonien en Haute-Loire ») est installée le premier juin 1893 et elle existe encore de nos jours.

      Loin des clichés habituels, de nombreux bâtiments ont abrité des francs maçons qui ont œuvré pour promouvoir leur idéal et ils ont laissé des traces pour ceux qui sauront les comprendre.

9782919762750